INTERVIEW EXCLUSIVE DE PIERRE LEROY VAINQUEUR DE LA MINITRANSAT EUROCHEF 2021 POUR ARTHUR LOYD

Communication
30 novembre 2021

Il l’a fait ! Le navigateur et météorologue lillois Pierre LE ROY, dont Arthur Loyd (agence) faisait partie des sponsors, a remporté l’édition 2021 de la MiniTransat Eurochef 2021 en catégorie Proto à bord de son bateau 1019 TeamWork. Le Vendredi 12 Novembre 2021, il était le premier à arriver à Saint-François en Guadeloupe, bouclant une course ébouriffante et pleine de rebondissements où il avait pourtant été devancé sur le fil par deux concurrents lors de la première étape début Octobre. Au terme de la seconde étape de 4.350 km pour rallier la Guadeloupe depuis les Canaries, il s’imposait grâce à des choix stratégiques forts.

Pierre a accepté de revenir pour Arthur Loyd sur cette course incroyable !

Comment as-tu vécu cette seconde étape de la minitransat ?

Pierre LE ROY : En terme de vie à bord c'était vraiment plaisant, le bateau ne mouille pas donc je pouvais passer des moments à me détendre dans la cockpit, en extérieur.

Le seul souci a été la chaleur, quand le soleil était haut dans le ciel il faisait vraiment très chaud.

Sur le plan de la compétition, j'ai adoré être au taquet en permanence pour choisir la bonne stratégie et régler le bateau. Il n'y a que les derniers jours, avec la pression de la victoire, que le stress était vraiment important jusqu'à m'empêcher de dormir.

Et sinon avec ce bateau incroyable j'ai vécu mes meilleurs moments de glisse au large, pour le coup l'expression "surf interminable" n'est pas exagérée, c'était vraiment dingue de planer aussi longtemps.

 

Peux-tu nous en dire plus sur les choix tactiques que tu as fait ?

Pierre LE ROY : Avant de partir j'avais étudié à fond plusieurs scénarios, noté des repères, des points de passages. Une fois en mer, j'ai attendu les premiers jours qu'un de ces scénarios se dessine pour appliquer ce que j'avais préparé. Je n'y suis pas allé sans stress car il y avait une part importante de prise de risque mais je ne me voyais pas faire autrement, il fallait que je me fasse confiance.

Après donc quelques jours j'ai opté pour une trajectoire très sud, mais toujours en suivant les oscillations du vent. Cela a payé d'où une satisfaction et un soulagement énorme à l'arrivée.

 

As-tu eu des galères pendant la course ? Des imprévus ?

Pierre LE ROY : La plus grosse galère a été de passer un temps fou à retirer les sargasses, ces algues se prenaient dans mes safrans et dans la quille, ça a vraiment été un combat au cours de la seconde semaine. J'ai passé quasiment 48 heures à ne faire que ça, sans dormir et en mangeant très peu.

Sinon j'ai eu une grosse panne du système électronique (pilote compris), j'ai dû m'arrêter presque 30 minutes pour trouver la panne et tout remettre en route. J'ai également renforcé un peu les coutures d'un spi qui commençaient à fatiguer.

 

T’est-il arrivé de douter lors des deux manches de cette mini-transat et comment on se conditionne mentalement pour ne rien lâcher ?

Pierre LE ROY : D'une certaine manière j'ai toujours douté, je me disais en permanence même à la fin, ce n'est pas fait il faut continuer à être à 100 %. Pour ne rien lâcher, c'était comme d'habitude, je savais "pourquoi j'étais là" donc il n'y avait pas de raison de mollir. Plus précisément sur cette course je voulais gagner pour montrer que je suis capable d'avoir une carrière dans ce milieu, vivre des émotions fortes en mer et aux arrivées, profiter de moments de glisse rares comme ceux qu'offrent ce bateau incroyable.

 

Quand on est comme ça coupé du monde pendant autant de temps, qu’est-ce qui manque le plus ?

Pierre LE ROY : Je n'ai pas de gros manque en mer, c'est juste une combinaison de petites choses qui feraient du bien par moment : une bonne douche, un bon lit, etc.

 

Maintenant que tu as remporté la mini transat, quels sont tes projets pour la suite ?

Pierre LE ROY : Je souhaite continuer à naviguer sur des beaux bateaux pour faire des grandes et longues courses, ce sont celles que je préfère. Je vise la Transat Jacques Vabre, la Route du Rhum, et je l'espère un jour le Vendée Globe. Et si un jour mes projets de skipper "principal" prennent fin je me tournerai vers des projets en équipage pour la stratégie/météo au sein d'équipes pro.

 

Chez Arthur Loyd nous sommes très fiers d’avoir à nouveau fait partie de tes partenaires pour cette édition : comment reçois-tu ce partenariat et quel est ton message aux équipes et aux collaborateurs qui ont suivi tes exploits ?

Pierre LE ROY : C'est une véritable fierté d'avoir un partenariat sur plusieurs années, cela signifie qu'il a du sens, que tout le monde y gagne. J'avais rencontré les Arthur en 2018, les discussions avaient été vraiment positives et elles le sont encore maintenant lorsqu'on se voit.

Mon message aux équipes serait de prendre ce qui vous émeut, vous touche, vous motive dans mon parcours, dans ma façon de le raconter. Si c'est juste un petit boost d'énergie dans une journée grise c'est déjà ça, et si cela vous inspire un peu plus tant mieux ! Après, si mon univers ne résonne pas en vous je le comprends très bien aussi ;-) On discutera d'autre chose que de course au large la prochaine fois !

Dans tous les cas, ne lâchez rien sur vos projets, même si ça ne gagne pas, le chemin qu'on prend, les rencontres que l'on fait, les connaissances qu'on acquiert, tout vaut toujours le coup.

 

Photo Pierre Le Roy

Articles en lien

affiche arthur loyd caen cooperative funeraire normande

COOPERATIVE FUNERAIRE NORMANDE - Article

Arthur Loyd Caen est ravi d'avoir accompagné la Coopérative Funéraire Normande dans leur implantation en Normandie. C'est au sein d'un beau plateau de bureaux situé dans un immeuble ZAC OBJECT'IFS SUD (1089 Boulevard Charles à Ifs) que leur choix s'est porté !

AMÉNAGEMENT DE LA ZONE MONT-COCO À CAEN

Arthur Loyd Caen a été LE facilitateur lors de la vente de l’ensemble immobilier appartenant à la Mutualité Française de Normandie au profit de l’Etablissement public Foncier pour le compte de la ville de CAEN.

OUVERTURE DE LA BOUTIQUE BLEU JOLIE À CAEN

Arthur Loyd Caen